Acensement de 1284

     Le parchemin dont la transcription suit est daté de janvier 1284. Il s’agit d’un acensement.

 

                                Qu’est-ce qu’un acensement ?

 

Le Dictionnaire du Moyen Français (DMF) donne ces définitions :

Cens : « impôt, redevance fixe et perpétuelle due pour une tenure et payée annuellement »

Acensement : « concession généralement héréditaire de la jouissance d’une terre,  d’un bien, moyennant une redevance annuelle, le cens, en argent ou en nature ».

« Nulle terre sans seigneur » : tel était le principe du droit féodal sous l’Ancien Régime.

Toute parcelle de terre était la propriété  d’un seigneur ou de religieux.

Le paysan était le tenancier d’une terre (tenure) que lui avait concédée le seigneur moyennant une redevance en argent ou en nature, appelée cens.

Le censitaire (celui qui paie le cens) reconnaît être assujetti au seigneur, propriétaire du fonds qui, en contrepartie, lui assure protection, justice et sécurité.

La valeur du cens est immuable, et son montant est généralement stipulé partie en argent, partie en nature, car la partie en nature conserve toute sa valeur, alors que la partie en argent peut se dévaluer au fil du temps. Une geline, un bichet  de froment, et un setier de vin, restent toujours, dix ans, vingt ans ou cinquante ans après, une geline, un bichet de froment et un setier de vin ...

Le cens est « portable » : il doit être porté et payé au château.

                 Annie Perrin le 26 mars 2013

 

                  Acensement janvier 1285Acensement janvier 1285

 

                                                                               Le parchemin et son magnifique sceau